Appel à communication- 9e édition de JERI

La Journée d’Etudes en Recherche et Innovation en conservation- restauration se déroulera le 13 novembre 2020 au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse
organisée par l’ACRMP-O (Association des conservateurs-restaurateurs d’Occitanie) et avec le soutien de la FFCR (Fédération française des professionnels de la conservation-restauration).
Cette journée présente en régions des études et des recherches récentes, novatrices, dans les domaines de la conservation, de la restauration, de l’analyse des matériaux du patrimoine et de la valorisation des biens culturels.Organisée pour la première fois en 2011 à Toulouse, JERI rassemble désormais plus de 150 personnes : conservateurs du patrimoine, conservateurs-restaurateurs, scientifiques des laboratoires d’analyse, chercheurs, étudiants...
Les sujets, accompagnés de résumés (100 mots environ) et d’un cours CV des auteurs, seront envoyés aux deux adresses suivantes : Acrmp31@gmail.com ; jeriorganisation@gmail.com
La date limite de réception des sujets est fixée au 31 janvier 2020
Télécharger : l'annonce complète
-------

Pétition - association portugaise des conservateurs-restaurateurs

L’association portugaise des conservateurs-restaurateurs, l'ARP, membre de l’ECCO, a entamé des démarches pour faire définir le niveau de qualifications nécessaire pour intervenir sur le patrimoine. A leur demande, nous vous transmettons un lien vers une pétition pour soutenir leur démarche et leur permettre d’interpeller leur parlement.
Lien pétition : Pour une sauvegarde du patrimoine culturel, basée sur la qualité technique des interventions de conservation-restauration  - Pour en savoir plus : texte à télecharger
Confraternellement
le CA
-------

Réservez la date ! Prochaine assemblée générale de la FFCR  : vendredi 20 mars 2020

------

Conférences et tables rondes du Salon du patrimoine 2019

Les conférences et tables rondes du Salon du patrimoine ont été mises en ligne, Vous pouvez les retrouver : ICI. Notamment : 

- Adapter les techniques anciennes à la conservation-restauration : une façon d’innover, conférence proposée par la FFCR
La conservation-restauration applique un ensemble de techniques novatrices au service du patrimoine. Soucieuse d’explorer tous les champs d'innovation possibles, elle n’hésite pas à s’inspirer des techniques anciennes, qui sont alors adaptées à la méthodologie et la déontologie spécifiques des conservateurs-restaurateurs. À travers trois exemples concrets (textile, vannerie, dorure), on découvrira les difficultés, les exigences et les avantages de cette approche.
Avec Raphaëlle Déjean (conservatrice-restauratrice et administratrice de la FFCR), Cécilia Aguirre (conservatrice-restauratrice), Stéphanie Elarbi (chargée de la restauration, pôle conservation-restauration, département du Patrimoine et des Collections, musée du Quai Branly) et Marie-Jeanne Dubois (cheffe de l’atelier dorure, département Restauration, filière Arts Décoratifs, C2RMF).
- Formation et transmission dans le secteur du patrimoine, avec Aurélie Rogalla Von Bieberstein Vigneron (adjointe au directeur des études, Institut national du patrimoine).
- Chantiers du patrimoine, avec Carolina Hall (conservatrice-restauratrice).
------

logo bandeau web

Conservateurs-restaurateurs : des professionnels indispensables à la sauvegarde de Notre-Dame

FFCR - Communiqué de presse

L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier a rappelé une nouvelle fois la vulnérabilité de notre patrimoine bâti autant que celle des objets et œuvres qu'il contient.

Depuis quelques jours, nous avons constaté l’absence totale du terme conservation-restauration au sein des débats. La Fédération française des professionnels de la conservation-restauration (FFCR) s’associe à ceux qui rappellent qu’en matière de préservation, de conservation ou encore de reconstruction, seul le temps long et la concertation garantissent une prise en compte globale, réfléchie, harmonieuse et pérenne des enjeux. Nous le devons à ce patrimoine universel et à tous ceux qui l’ont un jour admiré et espèrent encore le faire à l’avenir.

Experts de la matérialité, ce sont les conservateurs-restaurateurs qui ont pu indiquer des préconisations pour l’emballage et le transport des œuvres de Notre-Dame, réaliser les constats d’état et les bilans sanitaires, établir des diagnostics et les préconisations de traitement. Dans les mois à venir, ils surveilleront l’évolution des œuvres déplacées qui devront s’acclimater à un nouvel environnement, mais aussi celle des œuvres toujours in situ comme les sculptures, les boiseries et les vitraux. Seule leur expertise permettra d’évaluer les dommages qui pourraient apparaître suite au sinistre, et ce sont eux qui mèneront les interventions de conservation-restauration nécessaires, en concertation avec les responsables des œuvres.

Les conservateurs-restaurateurs sont un élément clef de la chaîne de la préservation du patrimoine en collaboration avec les architectes du patrimoine, les conservateurs, les historiens, les régisseurs, les entreprises des Monuments historiques, les artisans d’art, etc. Leur formation (grade de master, bac+5) leur permet d’acquérir les connaissances théoriques et pratiques indispensables à la prise en charge des biens culturels dans leur matérialité, selon leur environnement au sens large (conditions de conservation, portée historique, artistique, ou encore symbolique). La déontologie et la méthode d’intervention sur des objets mobiliers ou immeubles par destination ont pour objectif de stabiliser l’état des œuvres en respectant leur authenticité, et de les préserver de nouvelles dégradations.

C’est bien de la transmission de ce patrimoine pour les générations futures, et donc de sa conservation qu’il s’agit. C’est dans cet objectif que les conservateurs-restaurateurs œuvrent quotidiennement. La FFCR s’en fait le porte-parole par ce communiqué.

Contact presse : Mme Camille-Frédérique Blind, contact@ffcr.fr, 06 95 20 25 02 - télécharger : ce commuiqué en PDF
-------